022 348 28 75 info@medimove.ch

Nos spécialités

La physiothérapie du sport

Les sportifs mettent à rude épreuve leur système locomoteur. Malheureusement dans certaines situations, la fatigue, le surentrainement, ainsi qu’une mauvaise hygiène alimentaire peuvent produire des lésions musculaire, tendineuses voir articulaires très rapidement, en particulier chez le sportif.

Les lésions les plus fréquentes en dehors des accidents sont :

Le claquage ou la déchirure musculaire

comme celui du mollet, des muscles ischio-jambiers, du quadriceps ou des adducteurs

Les syndromes de surcharge

comme la tendinite rotulienne (jumper knee), le syndrome de l’essuie-glace (syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou ilio-tibial band syndr. – ITBS) et la redoutée pubalgie du footballeur dont le diagnostic est souvent complexe

Au niveau du membre supérieur

on rencontre très souvent l’épicondylite (épicondylopathie) du tennisman, sa voisine l’épitrochléite (chez le golfeur) et les syndromes de surcharge de l’épaule (chez le nageur et tous les sports de lancer)

Votre physiothérapeute est au quotidien confronté aux exigences du terrain, entre la nécessité d’arrêter temporairement les entrainements dans certains cas, et la pression de la compétition et des résultats, en particulier dans le sport d’élite.

Il sera faire le bon compromis pour permettre au sportif d’écourter au maximum son absence du terrain voir même de l’éviter par un travail en amont de posture et de gainage articulaire protégeant ainsi le sportif des risques de surcharge et de blessure.

Rééducation à l’effort

L’entrainement médical est
LE moyen adapté pour la rééducation à l’effort. Nos spécialistes vous suivront
et vous conseilleront en mettant en place avec vous un programme d’exercices
personnalisés.

Maladie cardiovasculaire
bouger régulièrement et un entraînement adapté ont des effets positifs sur le système cardiaque et sur la circulation sanguine: la fréquence cardiaque, le volume systolique, la pression artérielle et l’apport en oxygène sont optimisés. Le métabolisme est également influencé de manière positive par la régulation du cholestérol, du taux de glycémie et de la combustion des graisses. (ndlr : texte physioswiss)

Trouble endocriniens et surcharge pondérale

  • Les troubles du métabolisme (diabetes): des changement comportementaux en matière de mouvement et l’augmentation de l’entraînement physique sont bénéfiques aux personnes diabétiques et menacées de diabète. Une demi-heure d’exercice par jour suffit à influencer positivement leur santé. Un entraînement supplémentaire renforce cet effet. (ndlr : texte physioswiss)
  • Surcharge pondérale et obésité: L’obésité est définie comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.
    D’après les dernières statistiques de l’Organisation mondiale de la santé, l’obésité entraine une augmentation importante du risque de diabète (44%), de la cardiopathie ischémique (23%) et de certains cancers, particulièrement de l’endomètre, du sein et du côlon (7% à 41%). Par ailleurs, une obésité est un facteur de risque de l’arthrose, une maladie dégénérative des articulations, très invalidante.
    Une alimentation équilibrée tant en termes de quantité que de qualité, est la base de la prévention et du traitement de cette maladie.
    L’activité physique est une deuxième clé nécessaire pour lutter contre cette affection. Notamment, il faut avoir une activité physique régulière (150 minutes par semaine pour un adulte).( ndlr : texte HUG)

Trouble respiratoire :
Dans le cas de maladies pulmonaires aiguës et chroniques, l’enseignement du patient en cas de détresse respiratoire, la mobilisation des sécrétions, l’inhalation, la conscience respiratoire à l’état calme et agité ainsi que, si nécessaire, un entraînement constructif de la force et de l’endurance constituent des mesures efficaces.(ndlr : texte physioswiss)